Samedi 21 janvier 2023, salle Andrieu à Douai.

Au lendemain du jour de la Saint Sébastien, les archers du Club qui le souhaitaient ont pu se retrouver pour une après-midi et une soirée chargées en évènements.

Pas d’éditions 2021 et 2022, bien sûr, dues aux interruption covid. Alors la joie de se retrouver pour cet évènement était palpable.

Tout d’abord, le Tir de la St Sébastien!

19 archers, compétiteurs, loisirs, ou même débutants, voulait détrôner Guy Bassery, précédent vainqueur en 2020, et voir leur nom gravé sur la planche de chêne recensant les gagnants.

Guy Bassery, vainqueur 2020.

Les règles énoncées étaient simples:

  • Le tenant du titre tire en premier.
  • L’ordre de passage des archers suivants est désigné par tirage au sort (ça met plus de piment que de faire par ordre d’arrivée dans le Club, les débutants se trouvant découragés par les flèches des tireurs plus expérimentés).
  • L’archer suivant tire une flèche. La plus proche du centre reste, l’autre est retirée. L’opération est répétée jusqu’à ce que tous les archers présents aient tiré.
  • Le prénom de chaque archer est inscrit sur le blason avant qu’il ne retire sa flèche.
  • Une flèche déviée par la flèche en cible est comptabilisée à l’endroit de son impact.
  • Un refus en cible est comptabilisé par son impact (seul impact non désigné par un prénom).
  • Dans le cas d’un refus par rebond sur la flèche en cible ou d’un « Robin » (flèche dans une flèche): il y a égalité. Le ou les archers suivants tirent. Si aucun d’entres eux ne parvient à faire mieux, les deux archers tirent à nouveau chacun une flèche.

C’est ainsi que le sort à définit l’ordre de passage (de gauche à droite, de haut en bas):

Guy Bassery, tenant du titre, ouvre le tir.

Rodolphe Bruneau

Caroline Caron

Guy a eu très chaud, intimidé par sa fille

Jérôme Doudain

Paul Duchossoy

Marie Wattelet, 4 mois de licence

Laurent Garbez

Très proche de Paul Duchossoy, mais pas suffisant

Pierre Busine, 1 mois de licence

Fabien Piat

Janick Carbonnier, 3 mois de licence

Laëtitia Lecocq, 3 mois de licence
Sébastien Petit, 4 mois de licence

Caroline Caron, tentative de déconcentration

Hélène Bassery

Ezgi Ozbek, 1 mois de licence

Paul Duchossoy, victime lui aussi de perturbateurs

Qui pousse Guy vers la sortie!

Maëlys Grabe, 4 mois de licence

Eva Bauduin

Gérôme Deregnaucourt

Pauline Garbez

Qui éjecte Paul Duchossoy pour 2mm

Julien Tétin

Pascaline Garbez, clôture le tir.

LE VAINQUEUR EST DONC…

Et après?

S’en est suivi un jeu de l’oie agrémenté à la Paul Duchossoy.

Tout le monde s’y est mis, avec enthousiasme … au début.

Eh oui, ça n’était pas un jeu de l’oie ordinaire. Si des cases bonus ont été disséminées pour pouvoir avancer de quelques cases supplémentaires, d’autres cases spéciales (des cases malheur!) ont été placées dans le jeu afin de le rendre plus « intéressant »! C’est ainsi qu’il n’était pas rare de tomber sur une case indiquant de reculer de 3 ou 5 cases, des trappes qui faisaient reculer de 10 à 15 places, ou une succession de cases où le malheur se cumulait.

Alors quand les premiers ont commencé à tomber sur les cases « malheur » et à reculer, reculer, ils ont compris qu’il fallait jouer intelligemment, sans laisser son destin dans les mains du hasard sur la cible.

L’intérêt du jeu est de jouer stratégiquement, de faire en cible le nombre de points dont on a réellement besoin, pour éviter les cases « malheur » ou trouver les cases bonus. Allier le jeu à la précision.

  • des petits drapeaux pour inscrire le prénom des participants
  • 73 cases avant d’arriver sur la case finale (avec le compte juste, sinon on recule…),
  • 11 cases « malheur »
  • 4 cases bonus
  • blanc 1, noir 2, bleu 3, rouge 4, jaune 5
  • 1 flèche hors zone de comptage =-10
  • on avance (ou recule) du nombre de points réalisés en tirant 3 flèches
  • cordons favorables

Ce sont Hélène Bassery et Paul Duchossoy qui gagnent dans le même tour.

Un petit creux!

C’est pas tout ça, mais le sport, ça creuse!!!

Heureusement qu’il était prévu une P’tite Bouffe à 18h30.

P’tite Bouffe qui s’est métamorphosé en Grosse Bouffe, tant l’abondance et la qualité des aliments et boissons apportées était conséquente.

Et il fallait au moins ça pour contenter les plus de 40 convives!

Abondance de biens ne nuit pas. On ne s’est pas ennuyé!

Sandrine, Sasha 🙂 et Camille

Laëtitia

Nathalie et Sébastien

Caroline et Sandrine

Les jeunes s’amusent

Janick et Marie

Pascaline, Aurélie, Rodolphe et Pauline

Béatrice et Francoise

Paul, Julien, Jérôme et Guy

Hélène

« Edowar », Eva et Gérôme

Sustentés et repus, nous sommes partis pour le début de soirée sportive:

Le Bowling!

41 inscrits pour cette activité ludique au Quai 121 à Douai.

Chacun y allait de ses encouragements ou de commentaires visant à déconcentrer l’adversaire.

Fous rires assurés.

La soirée s’est clôturée par un laser game auquel 31 personnes ont participé (un record). Il a fallut faire 2 groupes.

Petits et grands se sont affrontés dans la pénombre, sous des lumières fluos, tentant d’esquiver les tirs ennemis.